Actualités

506 résultats

PDIPR, la clé des sentiers de randonnées

Le 30/04/2002

La compétence en matière de promenade et de randonnée a été attribuée aux départements dans le cadre des mesures de décentralisation : la loi du 22 juillet 1983 donne aux conseils généraux l'obligation (théorique puisque aucun délai n'a été fixé) de mettre en place les Plans Départementaux des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR).

La régénération naturelle assistée des feuillus

Le 26/03/2002

Cet article de Forêts de France aborde la problématique des peuplements arrivés à maturité dans lesquels se pose la question du renouvellement de la parcelle dans son intégralité. N'est traité ici que le cas des futaies régulières âgées. Les techniques préconisées, exposées de manière synthétique, ne sont concevables que pour des bois de belle qualité dont on a intérêt à conserver l'origine.

Parcelles de chablis : quelles techniques de nettoiement ?

Le 25/10/2000

Un panorama des techniques déjà utilisées pour des situations comparables ou en cours de test, pour nettoyer des parcelles sinistrées par les tempêtes : descriptif rapide, indications de coûts.

Usufruit et nue-propriété : une large pratique, un régime juridique et fiscal délicat

Le 01/07/2000

L'usufruit et la nue-propriété demeurent en France d'une très large pratique : issu principalement de donations parents-enfants, ils permettent une transmission de biens patrimoniaux en douceur.

Risques de dégradation des sols suite aux chablis de décembre 1999

Le 01/06/2000

Parmi les préoccupations multiples qui affectent les propriétaires-sylviculteurs depuis la tempête de décembre 1999, les conséquences des chablis sur les sols ne figurent certes pas au premier rang. Sans exagérer ces risques, il est essentiel de signaler leur nature et les situations - au demeurant pas si nombreuses - où ils sont importants. On s'apercevra du reste, à la lecture de cette courte synthèse, que les recommandations pratiques qui la concluent restent très générales, à cause, sans doute, du manque de références sur ce sujet (NDLR).

Marketing Chablis

Le 28/03/2000

Passé le moment de stupeur, voire d'écœurement, qui prévaut généralement juste après la catastrophe, les sylviculteurs vont réagir. D'abord évaluer sereinement les dégâts. Puis chercher les meilleurs moyens de valoriser les bois endommagés. Enfin les présenter à des acheteurs potentiels. Dans ce contexte fébrile, ils peuvent tirer leur épingle du jeu...