Bois d'aviation

Jean-Marie Ballu - CNPF-IDF - 2013

Couverture du livre Bois d'aviation (jpg - 42 Ko)

Bois d'aviation - Sans le bois, l’aviation n'aurait jamais décollé !

Le bois a permis l’envol de l’aviation et, pendant un siècle, son épanouissement.

Matériau facile à travailler, léger, souple, résistant et largement disponible, il est naturellement devenu le premier matériau de structure puis de revêtement, avec le bois moulé ou le très fin contreplaqué.

Prix des Ailes 2014 (France Bleu). Prix du livre aéronautique 2014. Label "Centenaire 14/18". Coup de cœur de l’Aérobibliothèque.

Les premiers constructeurs d'avions, souvent des marins, s'entourèrent de menuisiers. C'est en dentelle de bois, toile et fils de fer, que tous les inventeurs bricolèrent leurs prototypes pour tenter de voler. Que de pistes essayées, rêves ou délires de bois, avant d'arriver aux solutions volantes.

Les ballons et dirigeables firent également appel au bois comme les premiers planeurs, hélicoptères, ailes volantes et avions, même ceux à réactions, tous furent en bois. Il est toujours utilisé dans la construction aéronautique légère !

En nous racontant l'apport du bois à la conquête de l'air, c'est à un voyage allant de la forêt à l'atelier d'aviation d'hier et d'aujourd'hui que nous convie l'auteur.

192 pages, grand format 24 x 30 cm, couverture rigide.

Des flashcodes  renvoient sur une dizaine de vidéos illustrant le livre : les pionniers de l'aviation ; le Spruce Goose, le plus grand avion jamais construit au monde ; le célèbre Mosquito anglais, chasseur en bois de la 2e guerre mondiale, plus rapide que ceux en métal ; le Pou-du-ciel, et d'autres avions en bois amateur.