Cash Investigation : une émission qui fait des amalgames totalement erronés

Le 31/01/2017

Pancarte PEFC à l'entrée d'une forêt. Photo Sylvain Gaudin – CRPF CA © CNPF

Dans son émission diffusée le 24 janvier 2017, le magazine de France 2 Cash Investigation remet en cause la certification forestière PEFC France.

Les organismes de la forêt privée réagissent et réaffirment fermement leur engagement auprès de PEFC.

Il ne faut pas assimiler la gestion des forêts françaises, fortement encadrée, au déboisement de forêts tropicales ou primaires dans certains pays. En conséquence, favorisez l'usage du bois, matériau renouvelable, mais du bois certifié et, encore mieux, du bois français, qui garantit le respect de ces différentes réglementations ! 

Fransylva et le CNPF réagissent et réaffirment fermement leur engagement auprès de PEFC

Le seul argument avancé par les journalistes pour mettre en cause PEFC est l'enregistrement de parcelles non forestières. En quoi cette situation pose-t-elle un problème de crédibilité du label PEFC ? Aucun bois ne sortira de ces parcelles donc jamais le consommateur ne se trouvera devant un meuble ou un autre produit fabriqué avec du bois de ces parcelles !

Depuis plusieurs années, la certification PEFC a prouvé son efficacité. Elle est reconnue par le consommateur. Au sein de la filière forêt bois, tous les acteurs adhérents travaillent en permanence à son "amélioration continue" qui fait partie de ses principes fondateurs. Chaque fois qu'un problème est détecté, la situation est examinée, en général sur le terrain, avec des interlocuteurs neutres, pour solutionner le problème et tirer les enseignements pour l'avenir.

Sur la gestion des forêts privées françaises, Fransylva et le CNPF rappellent qu'une grande partie des forêts privées fait l'objet de documents de gestion durable, comme le plan simple de gestion. Ces documents sont examinés sur le terrain, en très grande majorité, par les techniciens du CRPF. Ils sont contrôlés ensuite par des fonctionnaires des directions départementales des territoires. Le code forestier réglemente de façon très stricte le défrichement. Peu d'activités font l'objet d'un tel suivi, d'une tel encadrement.

Fransylva et le CNPF soulignent également que ce sont dans les forêts privées ou publiques que l'on trouve de nombreux "réservoirs de biodiversité". Les sites Natura 2000 comprennent aussi une proportion importante de forêts. C'est bien le signe que les forêts françaises sont gérées de façon durable.

Enfin, en 50 ans, le volume de bois sur pied dans les forêts privées françaises a doublé, conséquence de l'effort des propriétaires pour améliorer et enrichir les forêts.

Il ne faut en aucun cas assimiler la gestion des forêts françaises, fortement encadrée, au déboisement de forêts tropicales ou primaires dans certains pays.

En conséquence, favorisez l'usage du bois, matériau renouvelable,
mais du bois certifié et, encore mieux, du bois français, qui garantit le respect de ces différentes réglementations !

L’Union de la Coopération Forestière Française réaffirme sa totale solidarité à PEFC France

Les coopératives forestières, et notamment celles adhérentes au GCF qui permet la certification de groupe PEFC, déplorent que ce reportage monté à charge mette à mal l’investissement et les engagements des propriétaires dans la promotion et le développement d’une gestion forestière durable. 

Pour l'UCFF, les systèmes de certification de gestion durable aujourd'hui disponibles en France, et notamment PEFC, sont le meilleur moyen :

  • pour cadrer et définir la gestion durable forestière,
  • pour la faire appliquer auprès des acteurs responsables,
  • et pour tracer cette gestion responsable à tous les échelons de la filière : propriétaires, gestionnaires, entreprises, consommateurs.

L’UCFF ne peut accepter que cet investissement soit remis en cause de manière infondée par les propos tenus sur le plateau de l’émission et diffusé sur une chaine publique nationale. 

Pour en savoir plus

Voici des liens pour vous permettre de forger votre propre opinion et réagir si vous le souhaitez.

Plusieurs forestiers sont ainsi intervenu sur la page du replay de l'émission.