Réseau reconstitution post tempête du Pôle Expérimentation de Forêt Privée Française

Le 08/12/2008

Le réseau reconstitution post tempête en forêt privée a été mis en place entre 2001 et 2004, suite aux tempêtes de 1999. Les 1ers résultats sont présentés pour Rhône-Alpes et Auvergne. Ils pourront être élargis aux autres régions étudiées, ce qui permettra de tirer des enseignements pour les reconstitutions après tempête, mais aussi pour les reboisements classiques.

Ce réseau de dispositifs d’essais a été installé en forêt privée grâce à un partenariat national avec les techniciens et gestionnaires de la forêt privée. 

Il a pour but d’observer l’évolution des rémanents, des semis, de la végétation et des coûts sur une période de 20 ans. Il est constitué de 104 placettes regroupées en 82 sites, répartis sur 11 régions.

En Rhône-Alpes et en Auvergne, les chantiers les plus coûteux à l'installation le sont encore 5 ans après.

  • Le broyage en plein est la technique de nettoyage la plus chère avec un coût total de plantation à 5 ans (hors protection) de 3100 à 4000 €/ha. Dans ce cas, les surcoûts de départ liés au broyage en plein ne sont pas compensés par des entretiens moins coûteux par la suite, car la végétation est aussi agressive qu’avec d’autres types de nettoyage. Le mulch se dégrade assez vite et fait peu obstacle à l’installation d’une végétation vigoureuse.
  • Les chantiers cloisonnés sont moins chers, entre 1 000 et 2 200 €/ha au bout de 5 ans, car le nettoyage ne s’effectue que sur des bandes spécifiques et les coûts d’entretien sont réduits par diminution de la surface parcourue.
  • Le nettoyage léger ou partiel est assez bon marché, moins de 2 000 €/ha à 5 ans, la végétation étant moins agressive du fait de la présence des rémanents.
ThèmeTempête
Mots-cléstempête, expérimentation, reconstitution
RegionsAuvergne / Rhône-Alpes