La forêt ne gagne plus du terrain en France

Le 11/03/2010

En 2008, la forêt a cessé de gagner du terrain en France, après une progression continue pendant plus de 150 ans, selon l'enquête Teruti sur l'utilisation du territoire publiée fin 2009 (Agreste, Chiffres et données, n° 208).

Ce coup d'arrêt est lié au mouvement général de conversion des terres agricoles, qui s'opérait auparavant en partie par boisement, et en partie par urbanisation.

C'est maintenant l'artificialisation des sols qui absorbe les terres agricoles abandonnées. Et ce mouvement s'accélère : de 54 000 hectares par an dans la décennie 1982-1992, à 74 000 hectares par an sur les années 2006-2008.

Un phénomène inquiétant, analysé dans un article du journal Le Monde.

Mots-clésforêt, Statistiques