Futaie irrégulière (jpg - 15 Ko)

Traitement irrégulier : pourquoi s'y intéresser ?

La plupart des principes du traitement irrégulier sont déjà acquis par une majorité de sylviculteurs.

Tout simplement parce que des bases sont communes avec celles du traitement régulier qu’ils pratiquent habituellement.

Pour mesurer l’intérêt du traitement irrégulier et en comprendre le fonctionnement, il suffit de comprendre à quels moments ou par quelles interventions il s’en écarte.

Une sylviculture adaptée à de nombreuses situations

Un des principes de base de la sylviculture irrégulière - dite aussi continue et proche de la nature - est de maintenir un couvert arboré permanent. Elle est donc particulièrement adaptée pour éviter la coupe rase ou pour gérer la fréquente hétérogénéité des peuplements. Mais il existe bien d’autres situations où elle est utile pour le gestionnaire forestier.

Une description simple de cette sylviculture irrégulière est résumée dans la fiche à télécharger ci-dessous.

À télécharger :


Un choix élargi d'arbres d'avenir

Comme en futaie régulière, le sylviculteur a pour principal objectif de produire des bois de qualité les plus rémunérateurs possibles, en repérant puis en favorisant les arbres les plus prometteurs. Un des intérêts du traitement irrégulier est de pouvoir choisir dans un même peuplement des arbres d'essences et de dimensions variées. Ces arbres peuvent être décrits de façon analogue quel que soit le traitement.

À télécharger :


Un renouvellement en douceur

Pour conserver un couvert permanent, il est indispensable que le peuplement puisse se renouveler progressivement sous lui même, de façon à assurer le remplacement des arbres qui sont exploités. Pour obtenir la lumière nécessaire, il faut maintenir ce couvert suffisamment entrouvert ou au moins l'ouvrir périodiquement. C'est une des raisons pour lesquelles il est important de conserver ni trop, ni trop peu de volume sur pied. Ce capital modéré permet aussi de limiter les risques financiers tout en rendant les peuplements plus résilients.

À télécharger :


Des coupes faibles et rentables

L'outil du gestionnaire est la coupe jardinatoire, améliorant le peuplement et récoltant les arbres mûrs ou malades. En tenant compte des fonctions de chaque arbre, elle prélève peu et fréquemment de façon à amener, puis maintenir, le volume sur pied à un niveau optimal. Tout cela de façon rentable.

À télécharger :


Des gros bois aux fonctions multiples

Cette sylviculture a la prétention de produire des gros et beaux bois. Dans le contexte industriel actuel, cela peut sembler irréaliste ou marginal. Il n'en n'est rien. Aussi bien au plan sylvicole, qu'économique et écologique, leur avenir semble assuré.

À télécharger :


Des travaux à des coûts raisonnables

Les coûts modérés des travaux constituent également un atout non négligeable en faveur de ce traitement. Ce point sera repris et développé ultérieurement.

Plus d'information

Couverture Forêt-entreprise n°189 - Traitement irrégulier (jpg - 35 Ko)

Tous ces points ne devraient pas laisser insensibles les sylviculteurs soucieux de combiner une production durable de beaux et gros bois, avec économie, écologie, et agrément.

Toutes les fiches à télécharger sur cette page sont tirées du dossier de Forêt-entreprise n°189.

Retrouvez dans la revue des articles complets qui détaillent tous ces aspects de la sylviculture irrégulière.

Ce dossier, coordonné par Jacques Becquey, ingénieur à l'IDF, et produit dans le cadre du groupe de travail "traitements irréguliers" de l'IDF, fournit ces explications en s'appuyant sur un vocabulaire simple et des notions connues de tous les sylviculteurs.

En attendant de nouveaux éléments dans un prochain numéro prévu en 2010.

À consulter :


Traitement irrégulier : en pratique

Couverture Forêt-entreprise n°195 (jpg - 35 Ko)

Voici plusieurs fiches pratiques sur le traitement irrégulier, issues du dossier que lui consacre Forêt-entreprise n°195.

À télécharger :


Plus d'informations

À télécharger :

  • Recherche théorique « d'un profil idéal » de répartition des diamètres

    pour les futaies résineuses irrégulières - Article complet de Forêt-entreprise n°166

    Le peuplement idéal, produisant un maximum de bois d'œuvre tout en assurant lui-même son renouvellement, suscite depuis longtemps des discussions sur ses caractéristiques. Des mesures réalisées sur 9 parcelles, de surface chacune voisine de l'hectare, dans la forêt résineuse du Vercors servent de support à une réflexion sur la production et sur la structure de peuplements irréguliers « en équilibre ».

  • L'exemple des futaies résineuses irrégulières, sur le plateau du Vercors

    - Contrôler la croissance individuelle des tiges pour mieux marteler
    Article complet de Forêt-entreprise n°166

    Quels sont les arbres à conserver et ceux à éliminer en priorité, au moment du martelage ? La mise en place d'une méthode de contrôle individuel de la croissance des arbres facilite cechoix en mettant en évidence les individus les plus poussants.


À télécharger :

  • Bibliographie Pro Silva sur les traitements irréguliers et mélangés

    Liste bibliographique des articles, mémoires, dossiers et études sur les traitements irréguliers et mélangés réalisée par Pro Silva - Mise à jour : 27 juillet 2012

  • Le traitement irrégulier des chênaies de Bourgogne

    Les chênaies de Bourgogne sont, pour une part très importante, composées de taillis avec réserves qui vieillisent mal. Comment passer en futaie irrégulière ? Comment appliquer un traitement irrégulier en futaie de chêne ? Une brochure de 60 pages sur Le traitement irrégulier des chênaies de Bourgogne réalisé par le CRPF avec la collaboration de l'AFI. Avec 7 fiches techniques d'intervention.

À consulter :