Territoire et biodiversité

La prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière peut s’envisager à trois niveaux complémentaires :
- celui d’une parcelle, par exemple au cours d’une exploitation forestière ;
- celui d’une propriété, par exemple lors de l’élaboration d’un document de gestion ;
- celui d’un territoire, par exemple lors de l’élaboration d’un plan de développement de massif (PDM) ou d’une charte forestière de territoire (CFT).

À l’échelle d’une parcelle ou d’une propriété, le propriétaire peut utiliser différents outils pour intégrer la biodiversité dans la gestion comme, par exemple, l’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP).

À l’échelle du territoire, ce sont les acteurs territoriaux, dont le CNPF, qui agissent pour le développement forestier au profit des propriétaires. Cette analyse de la biodiversité est complexe et nécessite des approches simplifiées, permettant une appropriation par tous les propriétaires.