Resofop (jpg - 37 Ko)

Résofop l'observatoire des forestiers privés

Résofop, c'est le RESeau d'Observation économique de la FOrêt Privée, mis en place par la fédération Forestiers privés de France et le CNPF.

Ce réseau national s'appuie sur un échantillonnage représentatif des propriétaires forestiers français

Mise à jour mars 2017. 

Colloques Resofop 2016

Les résultats de l’enquête Résofop 2015 ont été présentés durant le colloque à Paris le 19 octobre 2016, en présence d’une centaine de professionnels et techniciens des différents organismes de la forêt privée.

Les principaux résultats sont détaillés dans Forêt-entreprise n°233 de mars 2017. 

À consulter :


Les experts du CNPF sont également intervenus le 25 octobre 2016 en Belgique lors d'une conférence sur le moteur économique et les apports socio-environnementaux de la forêt privée wallonne. 

À consulter :


Enquête Résofop 2015

Mobilisons le bois ! Ce thème ressort de presque tous les rapports sur la forêt française. Cependant, les quantités commercialisées n'ont que très peu augmenté ces dernières années.

Un coupable facile à désigner : le propriétaire. Les choses sont un peu plus complexes qu'il n'y paraît, et le Réseau d'observation de la forêt privée, RESOFOP, permet d'y voir un peu plus clair.

À télécharger :


Structure de la forêt privée en 2012

En 2012, 1,1 million de propriétaires forestiers d'au moins 1 hectare ont la charge d'entretenir 9,6 millions d'hectares de forêt. La structure de ces propriétés a peu évolué depuis 1999.

Les propriétaires de 25 hectares ou plus détiennent la moitié des surfaces forestières et assurent les trois quarts de la commercialisation de bois à des professionnels.

Un tiers des propriétaires mentionnent la production de bois dans leurs principaux objectifs. Les outils de développement forestier se diffusent progressivement, en particulier auprès des petits propriétaires.

L'enquête a été réalisée par le service de la statistique et de la prospective (SSP) du ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, avec l'appui du centre national de la propriété forestière (CNPF) pour l'accès aux données cadastrales et la conception du questionnaire.

À consulter :


Enquête Résofop 2011

En mars 2011, l'enquête nationale a été reconduite et consolidée. Ainsi, 3081 forestiers privés de plus de 4 ha, répartis en 11 entités régionales, ont été interrogés par le CREDOC (Centre de Recherche pour l'Etude et l'Observation des Conditions de Vie).

À télécharger :


Pourquoi RESOFOP ?

Le tout début des années 80 a été marqué par deux évènements importants pour la forêt privée française : la disparition du Fonds Forestier National et les tempêtes Lothar et Martin, ainsi que par la nécessité d’augmenter la part de la forêt française générée durablement pour alimenter la filière bois en produits certifiés. La question du reboisement des coupes rases, voulues ou subies, a pris de l’importance.

Les forestiers privés disposaient de beaucoup de données quantitatives grâce aux données accumulées par l’Inventaire Forestier National depuis plus de 20 ans, ainsi que d’informations sur la structure de la forêt privée grâce à l’enquête du Ministère de l’Agriculture en 1999. Mais, elles ne prenaient pas en compte les comportements des propriétaires forestiers. D’autres études existaient, mais elles étaient très partielles.

Les professionnels de la forêt privée ont alors partagé un constat : créer un réseau d’observation de la forêt privée. Le RESOFOP est né.

En 2009, 2011 et 2015, le Centre National de la Propriété Forestière et la Fédération Nationale des Forestiers Privés de France ont réalisé des enquêtes téléphoniques sur le comportement des propriétaires forestiers privés possédant plus de 4 hectares cadastrés en bois en France métropolitaine. Ces enquêtes ont pu être réalisées grâce au soutien de France Bois Forêt dans le cadre de son observatoire économique et ont été réalisées par le Centre de recherche et d’études des conditions de vie (CREDOC).

 

Méthodologie

  • Des enquêtes quantitatives avec des effectifs importants (plus de 2 500 personnes) pour permettre des analyses approfondies,
  • Personnes interrogées : Tirage aléatoire stratifié à partir des données détenues par le CNPF par interrégion et surface de plus de 4 ha (4 à <10, 10 à < 25 ha, 25 à 100 ha, plus de 100 ha),
  • Par téléphone (15 mns),
  • Résultats traités anonymes,
  • Synergie des différentes enquêtes (2009, 2011, 2015) entre elles.

 

Exemple de carte des interrégions retenues pour l’enquête RESOFOP 2015

Exemple de carte des interrégions retenues pour l’enquête RESOFOP 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exemples de questions posées lors de l’enquêtes 2015

Comment avez-vous constitué votre propriété forestière ? (Réponses multiples possibles)

  1. par héritage ou succession 
  2. par donation
  3. par achat de parcelles boisées 
  4. en plantant des parcelles vous appartenant 
  5. autrement

 
Si vous ne coupez pas de bois, pourquoi ? (Réponses multiples possibles)

  1. Les arbres sont trop jeunes
  2. Je ne sais pas à qui m’adresser 
  3. Je ne veux pas couper des bois 
  4. J’ai coupé, mais j’ai été déçu par le résultat 
  5. Autre raison


D’une manière générale, pour garantir la qualité des travaux … (Réponses multiples possibles)
(Pour les propriétaires qui ont répondu qu’ils allaient couper du bois ou faire couper du bois dans les 5 ans à venir)

  1. Vous déléguez une partie des travaux à un professionnel de confiance 
  2. Vous déléguez tout à un professionnel de confiance 
  3. Vous avez des informations juridiques 
  4. Vous avez des informations techniques 
  5. Vous avez quelqu’un d’indépendant pour vous conseiller 
  6. Vous faites tout vous-même 
  7. Autre, précisez : 
  8. Ne sait pas


Estimez-vous être suffisamment informé pour la gestion de vos bois ?

  1. OUI
  2. NON
  3. Pas de réponse