Glossaire Forêt-gibier

Retrouvez ici la définition de quelques termes spécialisés en matière de chasse et d'équilibre forêt-gibier. Un lexique forestier complet est disponible sur ce site.

Abroutissement

Consommation de bourgeons, feuilles, aiguilles, pousses, semis et plantules, à portée de dent des animaux. Comportement alimentaire des cerfs (jusqu'à 150 cm), des chevreuils (jusqu'à 110 cm), des livres (jusqu'à 70 cm), et des lapins (jusqu'à 50 cm). Dégâts sur jeunes plants : formation de baïonnette (un bourgeon latéral reconstitue la flèche broutée, réversible), aspect buissonnant (abroutissements répétés, irréversible), voire quasi-destruction des plants (40 à 90% selon les essences quand la population de gibier est trop forte).

ACCA

Association communale de chasse agréée. Forme particulière de société de chasse permettant de regrouper le foncier morcelé. Il ouvre la possibilité pour chacun des membres, propriétaire ou non, d'avoir accès à un territoire mais dépossède le propriétaire forestier de son droit de chasse individuel.

Association de chasse ou société de chasse

Les détenteurs du droit de chasse peuvent se regrouper et mettre leur territoire en commun en créant une association. Selon les statuts, chaque membre peut chasser sur l'ensemble du territoire.

CDCFS

Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage. Instance de gouvernance ayant pour rôle de donner des avis au préfet en matière de réglementation de la chasse et de gestion de la faune sauvage. Elle est surtout connue par l'avis qu'elle donne au préfet sur les attributions de plan de chasse. À l'instar de la CDCFS, le Conseil national de la chasse et de la faune sauvage, organe consultatif donne des avis au ministre chargé de la chasse.

Ecorçage

Prélèvement de grands lambeaux d'écorce avec les dents et consommés intégralement par le cerf. Dégâts sur les tiges des jeunes arbres. Comportement provoqué par un dérangement excessif des populations et par besoin alimentaire. Très rare chez le chevreuil (en période de disette alimentaire importante et prolongée, dans des biotopes très pauvres et à forte densité d'animaux).

Fédération des chasseurs

Structure départementale, régionale ou nationale, représentant les chasseurs. Elle gère le gibier et l'ensemble de la faune sauvage (prépare et assure la mise en œuvre du SDGC, structure et aménage les territoires de chasse, assure la prévention et l'indemnisation des dégâts...), conseille et forme les chasseurs, piégeurs et public, participe à l'entretien et à la restauration des milieux naturels.

Frottis

Blessures aux tiges et aux troncs par décollement de l'écorce en lambeaux ou lacérations profondes selon la période des dégâts. Comportement imputable aux cervidés mâles en période de frayure ou de rut.

GIC

Groupement d'intérêt cynégétique. Association regroupant les détenteurs du droits de chasse sur une ou plusieurs communes afin d'avoir une gestion concertée du gibier. Chaque détenteur continue de chasser sur son territoire.

ICE

Indicateurs de changement écologiques. Un ICE est un paramètre mesuré sur un animal ou un végétal dont l'évolution dépend de celle du système population / environnement. Afin de caractériser le changement d'état du système population / environnement, trois ICE sont complémentaires avec un suivi de longue durée sur (1) les variations d'abondance de la population, (2) la performance des individus et (3) la pression de la population sur son milieu.

ONCFS

Office national de la chasse et de la faune sauvage. Cet établissement public accomplit des missions de police de la chasse et de l'environnement, réalise des études et recherches sur la faune sauvage et ses habitats et conduit des actions de développement.

ORGFH

Orientation régionale de gestion de la faune sauvage et de ses habitats. Arrêté par le préfet, ces orientations dégagent une politique régionale pour l'ensemble de la faune sauvage (à l'exception des poissons) et recherche les moyens d'améliorer leur habitat.

Plan de chasse

Fixation annuelle du nombre d'animaux que l'on peut prélever. Les animaux soumis à un plan de chasse obligatoire sur l'ensemble du territoire national sont : cerf, chevreuil, daim, mouflon, chamois et isard. Les attributions d'animaux à prélever se font par unité de gestion cynégétique.

Plan de gestion

Il a pour objectif la protection, l'amélioration et l'exploitation rationnelle de la faune sauvage et de ses habitats. Il est appliqué à une ou plusieurs espèces, suivant un arrêté préfectoral. Il n'est pas obligatoire.

Rongement d'écorce

Morsures de l'écorce des jeunes plants par les lièvres et lapins. Sur des tiges de 5-6 cm de diamètre en moyenne, sur un côté ou parfois jusqu'à l'annelation complète. Dégât alimentaire lié au manque de nourriture, principalement en hiver, et au besoin pour l'animal d'user ses incisives.

SDGC

Schéma départemental de gestion cynégétique. Elaboré pour six ans, ce schéma comprend toutes les mesures de nature à améliorer la pratique de la chasse, la gestion de la faune et la préservation des habitats. Il fixe les dispositions relatives à l'équilibre agro-sylvo-cynégétique à l'échelle des unités de gestion cynégétique. Ce schéma inclue tous les dispositifs existants (plan de chasse, plan de gestion, période, prélèvement maximum, etc.) qui permet la recherche de cet équilibre.

UGC

Unité de gestion cynégétique. Unité territoriale homogène cynégétiquement, qui idéalement se rapproche de l'unité de population pour la ou les espèces considérées. La CDCFS propose au préfet le nombre d'animaux à prélever pour chaque plan de chasse individuel au sein d'unités de gestion cynégétique.

Unité de population

Ensemble des individus, mâles et femelles, socialement en contact au cours du cycle annuel. Par extension, espace géographique exploité par ces individus : pratiquement, quelques centaines à quelques milliers d'ha pour le chevreuil, quelques milliers à quelques dizaines de milliers pour le cerf élaphe.